mercredi 16 juillet 2014

Compte rendu REL 2014 et recommandations

Il me fait plaisir de partager avec la communauté des participants à notre CLOM maintenant terminé (#clom_rel) le compte rendu de projet récemment transmis à l'Organisation internationale de la Francophonie.

Le lecteur intéressé y trouvera un sommaire des réalisations, incluant l'approche pédagogique et les résultats. Certaines statistiques découlant des sondages ainsi que les commentaires que nous ont transmis les participants y sont également réunis.

La partie "actionnable" si je puis dire est sans conteste la plus intéressante. En effet, nous offrons dans ce rapport six recommandations d'action qui d'établissent comme suit:
  1. Évaluer les retombées de REL 2014
    Par l'organisation d'une rencontre où seront réunis des représentants de l'équipe de gestion, des experts et des participants.
  2. Diffuser des formations ponctuelles de courte durée à des clientèles spécifiques
    Les chaînes de travail identifiées dans la recommandation suivante (#3) feraient l'objet de ces formations ponctuelles.
  3. Déterminer les flux de travail essentiels à l'opérationalisation des REL
    Pour plus de simplicité, l'équipe d'évaluation (recommandation #1) devrait identifier ces flux de travail caractéristiques des REL.
  4. Doter la Francophonie d'un portail des REL
    Plus qu'une plateforme de formation, ce portail doit offrir un mécanisme de communication entre les participants de la communauté, et surtout un mécanisme de capture continue de toute l'information développée par la Francophonie autour des REL: acteurs, nature des initiatives, ressources développées.
  5. Développer un mécanisme ouvert d'accréditation pour la formation continue touchant aux REL
  6. Promouvoir un comité directeur pour la communauté francophone des REL
    Cet effort d'accompagnement à la naissance d'une communauté ne devrait être perçu que comme un effort à court terme. En effet, quand les leaders auront été dégagés, que le portail aura été créé et que les communautés auront vu le jour, nous croyons que le mouvement des REL francophones deviendra autonome.
Dans l'attente des retombées de ce projet, nous vous invitons à commenter et à réagir. Vous pouvez émettre des gazouillis sur Twitter avec le mot-dièse #clom_rel. Vous pouvez laisser un commentaire sur le présent article. Vous pouvez aller bloguer/lire/réagir sur aliboron.org. Ou vous pouvez écrire sur votre propre blogue, en utilisant le mot-dièse et en souhaitant qu'une prochaine édition du Bulletin de nouvelles vous diffuse; pour plus de sûreté, annoncez votre billet sur Twitter (toujours avec le mot-dièse #clom_rel) ou sur notre communauté Google.

2 commentaires:

  1. Est-ce que les commentaires s'affichent bien ? J'ai copié-collé le mien sur https://www.facebook.com/animatrice.epn/posts/692661817493180

    RépondreEffacer
  2. Bonjour à Animatrice Epn

    Merci beaucoup pour cette réflexion. C'est très apprécié. Je souhaite que d'autres puissent en faire autant. Je retranscris ici ces commentaires qui étaient sur sa page Facebook pour cause de difficulté technique je crois:

    "Je commente le rapport dans l'ordre où je le lis:
    La présence des experts m'a semblé fort utile.

    Il est effectivement dommage que l'agrégateur de contenu n'ait pas recensé la totalité des médias sociaux. On n'avait pas forcément dès le départ une vue des pages Facebook et Google+ et du wiki. Contrairement à gRSShopper, un vrai forum de discussion aurait permis de mieux classer les commentaires.

    L'aspect graphique et la conception du site était très bons, ainsi que les rencontres synchrones (qu'on pouvait revoir ensuite, un bon point).
    Pour ma part, une attestation n'est pas forcément nécessaire, même si ça peut être utile sur un CV. Je ne sais pas si ça inciterait les gens à poursuivre le CLOM, l'engagement étant important en temps et en investissement pour des professionnels. Contrairement à ce que dit le rapport, l'étalement sur une plus longue période, avec des modules moins "lourds" serait préférable, selon moi.
    La synthèse des différentes contributions n'est pas vraiment faite, il y en a trop ! D'où l'intérêt de laisser en ligne le plus longtemps possible.
    Dans certaines activités, on avait l'impression d'avoir à faire un travail déjà fait auparavant, plus comme un élève que comme un adulte. Le fait de travailler chacun sur son blog ou sa page Facebook ne donnait pas forcément une impression de collaboration comme c'est le cas dans un wiki ou un forum.

    Difficile après 9 semaines de CLOM d'être un expert pour obtenir un éventuel badge ! Ce ne sont pas 9 semaines à temps plein ! Il faudrait laisser peut-être une année pour pouvoir compléter ses connaissances. Et devenir créateur de REL, ne serait-ce qu'à petite échelle, n'est-il pas aussi utile que tout connaître sur les banques existantes par exemple ?

    Plus que des acquis précis, c'est une démarche de recherche, de créativité et de partage qui s'instaure dans ce CLOM, est-ce mesurable avec précision ?

    Si le CLOM reçoit encore des inscriptions, c'est sans doute que d'autres personnes souhaitent s'engager dans ce mouvement. Il est important que le site montre bien dès l'accueil qu'il y a encore des participants qui s'investissent et que le cours se poursuit sur d'autres plate-formes.
    Si d'autres formations ou ateliers sont proposés en complément et pour relancer l'intérêt, il est plutôt bien que ne se ferme pas la première partie trop tôt !"

    RépondreEffacer